Jean-François Kervégan, ancien élève de l’ENS Saint-Cloud et agrégé de philosophie, a été enseignant dans le secondaire, chercheur au CNRS et au Max-Planck-Institut für Rechtsgeschichte (Francfort), puis professeur à l’Université de Cergy-Pontoise à partir de 1992 ; il est depuis 1999 professeur de philosophie à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Depuis 2007, il est membre senior de l’Institut Universitaire de France et vice-président de la Société Internationale des Études hégéliennes (Internationale Hegel-Vereinigung). Ses travaux portent sur trois domaines : l’idéalisme allemand (Hegel, Kant), le problème de la normativité et la philosophie du droit.


Il est l’auteur de

- Variazione Kelseniane, ESI, 2016 ;

- La raison des normes. Essai sur Kant, Vrin, 2015 ;

- Que faire de Carl Schmitt ?, Gallimard, 2011 ;

- L’effectif et le rationnel. Hegel et l’esprit objectif, Vrin, 2008 ;

- Hegel et l’hégélianisme, PUF, 20152 ;

- Hegel, Carl Schmitt. Le politique entre spéculation et positivité, PUF, 2005 (1re éd., 1992).

Il a également traduit les Principes de la philosophie du droit de Hegel (PUF, 1998 ; 3e édition augmentée des Additions, 2013).

Il a dirigé ou co-dirigé une quinzaine d’ouvrages collectifs, dont le récent Manuel de l’idéalisme allemand (Ed. du Cerf, 2015).





Conférence du 13 janvier 2017 : La violence, la politique, le droit