Hugo Clémot est agrégé, docteur en philosophie, chargé de cours à l’Université de Tours, formateur et professeur de philosophie en lycée. Spécialiste de philosophie du cinéma, associé au Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (ISJPS), il est aussi porteur d’un projet CNRS « Attentats-Recherche » intitulé « Les mires cinématographiques des terroristes ». Œuvrant à la diffusion des philosophies analytiques et post-analytiques du cinéma, et notamment du cinéma d’horreur, il cherche également à contribuer à la création d’une philosophie des séries télévisées.

Il a publié les ouvrages : Les Jeux philosophiques de la trilogie Matrix (Vrin, 2011), La Philosophie d’après le cinéma (PUR, 2014) et dirigé le livre collectif Enseigner la philosophie avec le cinéma (Les Contemporains favoris, 2015).

Parmi ses textes récents, on compte « Émotions, philosophies analytique et post-analytique du cinéma » (Penser les émotions. Cinémas, séries, nouvelles images, L’Harmattan, 2016), « Stanley Cavell sur les contes d’hiver de Shakespeare et d’Éric Rohmer » (La dimension mondiale de Shakespeare, Éditions Nicole Vaillant, 2016), « Le rêve deleuzien et le réveil analytique » (Mise Au Point. Cahiers de l’association française des enseignants chercheurs en cinéma et audiovisuel, « Théories du cinéma : querelles et chapelles », no8, 2016) et « Quelle naturalisation de l’esthétique du cinéma ? » (Nouvelle revue d’esthétique, « La naturalisation de l’esthétique », juin 2015/1, no 15).






Conférence du 28 avril 2017 : Violence et cinéma