QUELLE MORALE POUR LA POLITIQUE ?

2008 - 2009


21 novembre 2008 : Joël Gaubert : « quelle morale pour quelle politique ? » – Synthèse de la conférence : ici.

16 janvier 2009 - André Stanguennec : « morale et politique : quelques modèles philosophiques ». – Synthèse de la conférence : ici.

27 février 2009 - André Guigot : « La question morale et politique dans la pensée de Sartre ». – Synthèse de la conférence : ici.
27 mars 2009 - Jean-Marc Ferry : « Éthique reconstructive et responsabilité politique ». – Synthèse de la conférence : ici.

24 avril 2009 - Jean-Louis Euvrard : « Morale et économie chez Adam  Smith ». – Synthèse de la conférence : ici.


PRÉSENTATION DU THÈME

Il semble bien que la dé-moralisation de la politique soit l'une des dimensions voire la cause même du sentiment de crise qui mine aujourd'hui nos sociétés démocratiques désenchantées. Elles ne savent plus à quelles fins se vouer hormis la puissance et la jouissance, dont la recherche effrénée augmente une lutte de tous contre tous selon des figures sans cesse renouvelées.

N'est-il pas alors nécessaire de repenser la politique en référence à la morale, pour resituer l'action collective (notamment l'exercice du pouvoir) dans le cadre d'une réflexion sur le bien et le mal ? Une telle réflexion serait susceptible d'identifier et de combattre les pathologies et les violences qui menacent de ruiner jusqu'à la volonté des hommes de vivre ensemble selon des institutions communes.

Cependant, à trop prétendre définir une morale pour la politique, ne risque-t-on pas de confondre le domaine des bonnes intentions et celui des actions justes ? Moraliser ainsi la politique n’augmente-t-il pas le conflit des interprétations et des actions, se réclamant toutes du Bien à l'encontre du Mal ?

C'est donc à l'examen des rapports entre la politique et la morale qu'invitent nos conférences de cette année, sollicitant la réflexion philosophique dans sa tradition et dans sa contribution aux grands débats contemporains.